Raconte moi un métier avec Alain Cartier

1/ Pourriez-vous nous raconter ce qui vous a fait devenir Tapissier d’ameublement et Décorateur ?

Une rencontre avec le siège XVIII ème lorsque je travaillais chez un antiquaire régional.

2/ Pourriez-vous nous parler de l’origine de votre métier et depuis quelle époque existent les métiers de Tapissier d’ameublement ? Et aujourd’hui ?

Dès l’apparition du siège, on a cherché à y apporter confort. Le tapissier n’existait pas encore… Puis l’évolution des sièges avec les styles a permis, grâce à l’association de plusieurs métiers, de créer des formes, des volumes que le tapissier doit comprendre pour pouvoir donner le confort et l’esthétique.

3/Quelles sont les qualités requises pour ce métier ? Et quelles compétences spécifiques se développent avec l’expérience ?

Contrairement à la technique qui est à la portée de tous, le plus important est de: Savoir regarder, Imaginer pour enfin Réaliser.

Avec l’expérience: peut être que l’imagination vient plus vite ?

4/ Quelle différence faites-vous entre un artiste, un designer et artisan d’art?

Je n’aime pas classer les personnes dans des cases ou des catégories. Surtout avec de telles désignations… Par exemple: artisan d’art, quel gâchis de mots ! On enlève, par rajout de mot, la noblesse du mot artisan. Tous ces mots pompeux ne veulent plus rien dire pour moi.

5/ Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent entreprendre ce métier ?

Passe ton BAC, regarde, sent, touche, emmagasine, enfin vis ! Ne te précipite pas, il sera toujours temps de faire le métier, les métiers qui t’inspirent et te font aller de l’avant.

6/ Un souvenir inoubliable que seul votre métier a pu vous offrir ?

Mes chantiers à l’étranger: Chicago, New York, Riyadh, Mascate. Sans mon travail, je n’y serais sans doute jamais allé.

Partagez l'article
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail