Raconte moi un métier avec Fontaine Arnaud

1/ Pourriez-vous nous raconter ce qui vous a fait devenir Ébéniste et Tailleur de pierre ?

Par mon grand-père. Il était la troisième génération d’ébéniste dans la famille Etienne, ingénieux et autodidacte, il se mettra à façonner et sculpter la pierre et le métal.

En décédant en 1998, il avait créé trois ateliers dédiés au travail et la transformation de ces trois matériaux nobles.

Dès mon plus jeune âge que j’ai passé des heures et des journées à regarder les gestes métiers de mon grand-père, me donnant l’envie de faire comme lui plus tard.

Je deviendrai la cinquième génération d’ébéniste puis tailleur de pierres.

 

2/ Pourriez-vous nous parler de l’origine de votre métier et depuis quelle époque existent les métiers d’Ébéniste et Tailleur de pierre ? Et aujourd’hui ?

La taille de pierre existe depuis l’âge de pierre où l’homme a dans un premier temps façonné des silex pour chasser.

Par la suite, ce matériau a été utilisé pour bâtir des temples, habitation et autres lieux de culte.

Le travail d’ébénisterie est apparue au moyen-âge, il faudra attendre le 18e pour que l’on nomme l’artisan ébéniste afin de le différencier du menuisier.

À ce jour, ces deux métiers sont en pleine évolution, car il y a une nécessité de pouvoir allier savoir-faire traditionnel et nouvelle technologie, je pense aux outils numériques.

Le devenir des métiers est un enjeu de taille qui doit être initié dès maintenant afin d’adapter nos formations. Les jeunes d’aujourd’hui seront les professionnels de demain et leurs compétences doivent être en adéquation avec l’évolution de leurs métiers.

 

3/ Quelles sont les qualités requises pour ce métier ? Et quelles compétences spécifiques se développent avec l’expérience ?

La patience, la persévérance et l’envie de transformer la matière.

La maitrise du geste et l’évolution intellectuelle.

 

4/ Quelle différence faites-vous entre un artiste, un designer et artisan d’art ?

Au début, j’imaginais une différence entre ces « métiers ». À ce jour, je pense qu’un artisan doit être un mélange des compétences qui caractérisent un artiste et un designer.

 

5/ Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent entreprendre ce métier ?

De bien se renseigner sur les spécificités de chaque métier de connaître les débouchés et les différents diplômes ou titres qu’il est possible d’obtenir durant sa formation.

De bien choisir son maître d’apprentissage et l’entreprise qui pourrait l’accueillir pour sa formation.

De pouvoir se définir un parcours professionnel et de formation de se donner des objectifs intellectuels et professionnels (techniques).

 

6/ Un souvenir inoubliable que seul votre métier a pu vous offrir ?

D’avoir pu livrer des meubles à Florence.

Lors de mon tour de France chez les compagnons comme tailleur de pierres, d’avoir pu travailler sur des édifices extraordinaires.

Partagez l'article
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail